top of page
  • Photo du rédacteurAnouck

Parlons méditation !

Pour beaucoup, le mot fait peur ou évoque des images d’immobilité, d’inconfort ou bien de spiritualité "perchée". Pourtant, la méditation c'est bien plus que cela mais surtout bien plus simple et accessible que cela!


Il y a quelques années, la méditation (comme je l’imaginais) ne m’intéressait pas, "n’était pas pour moi" et n’avait rien d'appréciable à mes yeux.

C’est finalement en découvrant le yoga que j’y ai été initiée. Je m’y suis donc davantage intéressée, j'ai téléchargé une application pour être guidée et j’ai fait mon chemin vers une routine qui est aujourd’hui devenue essentielle à ma sérénité.


5 minutes au réveil puis 10, puis 15. Un jour après l’autre… Un rituel, une routine qui s’installe.


Une habitude en devient une quand on prend conscience qu'elle est devenue essentielle

à notre équilibre/bien-être/épanouissement (ou toute autre chose).


Pour ma part, cette habitude est devenue naturelle et s'est réellement ancrée dans mon quotidien quand j'ai réalisé que, après avoir passé un certain temps sans méditer, le début de journée était plus difficile, les angoisses matinales plus présentes, le corps fatigué et l’énergie plus longue à s’éveiller.


Depuis que je médite, tout a changé...

La lumière du matin entre les branches des arbres, l'odeur du café, l'air sur ma peau quand je me balade, un bout de ciel, un regard. J'apprécie pleinement et avec gratitude le simple fait d'être en vie.

Chaque instant de vie me nourrit.


En termes de santé mentale, je prends ma pratique de la méditation comme un sas de décompression entre le réveil et la première action. Le fait de prendre ces quelques minutes pour respirer, inviter le calme, (dé)poser mes pensées (qui sont parfois trop présentes la nuit) m’aide à dissoudre les angoisses et à prendre du recul sur ce que je ressens.


Je fais un point sur ma météo intérieure pour y répondre ensuite le plus justement possible.


La méditation ce n’est pas s’asseoir et arrêter de penser.

C’est prendre du recul avec ces pensées, les laisser aller et venir. C’est les accueillir, les observer avec curiosité, sans porter de jugement, sans créer une histoire. En se servant de notre corps et de notre respiration, nous apprenons à comprendre le fonctionnement de notre esprit et à l'apprivoiser.


Ce n'est pas un exercice simple et cela ne fera pas totalement disparaitre vos angoisses, votre agitation. Il peut aussi être inconfortable de venir en contact avec ses pensées notamment en situation de stress intense. En période difficile, cela peut accentuer les maux, d'autres pratiques seront alors plus adéquates.


En quoi la méditation peut-elle changer notre quotidien? Quels sont ses bienfaits?

  • Meilleure gestion du stress

  • Régulation des émotions et dissolution des pensées négatives

  • Eveil des sens permettant l’ancrage, la connexion à l’instant présent, au monde et aux autres, la gratitude

  • Meilleur sommeil

  • Relaxation physique et mentale

La méditation nous aide à nous rendre présent à nous-même et au monde.


Puisque méditer n'est pas quelque chose qui nous a été appris à l'école et n'est pas une pratique naturelle (nous qui optons plutôt pour le FAIRE, pour des journées chargées avec des to-do list à n'en plus finir), voici mon rituel, au réveil.

Note: il ne convient peut être pas à tout le monde, osez explorer d’autres techniques de méditation.

  1. Posez-vous dans un endroit calme (au réveil, la chambre est idéale).

  2. Recouvrez-vous pour avoir bien chaud.

  3. Trouvez une position assise confortable: sur une chaise avec les pieds posés au sol, en tailleur avec les fesses posées sur un petit coussin.

  4. Réglez un réveil, fixez une durée de méditation (commencez petit, expérimentez…).

  5. Relâchez vos épaules, allongez votre colonne, détendez les muscles de votre visage et permettez à votre corps d'arriver, de s’ancrer sur le support.

  6. Prenez conscience de votre respiration. Observez l’air qui entre et qui ressort, notez sa qualité, son rythme. Puis consciemment, allongez chaque inspiration et chaque expiration. Sentez comment l’inspiration étire la colonne et comment l’expiration permet aux différentes zones de votre corps de se relâcher et aux tensions de se dissiper. Observez comment le corps réagit aux va-et-vient de la respiration.

  7. Laissez ensuite vos pensées vagabonder. Laissez-les passer comme des nuages dans le ciel. Observez celles qui s'installent plus durablement. Prenez conscience que votre esprit vagabonde. Notez où il va, ce qui l’attire et laissez partir cette distraction pour revenir au présent. Note: s’il vous est difficile de rester présent sans être complètement distrait par vos pensées, trouvez votre «ancre» et accrochez-y vous. Cette ancre peut être votre respiration -vous portez toute votre attention sur le mouvement de la respiration- ou cela peut être en observant les sensations dans le corps avec un «body scan».

  8. Quand le réveil sonne la fin de la méditation, prenez quelques minutes pour revenir à votre corps. Sentez les parties de votre corps en contact avec le support. Observez comment est votre respiration et prenez un temps pour noter comment vous vous sentez mentalement, émotionnellement, physiquement. Etirez-vous tranquillement et ouvrez les yeux délicatement.

Expérimenter cela quelques jours d'affilée et voyez si votre état d'esprit change peu à peu.


Vous pouvez aussi méditer avec moi, avec l'application Insight Timer.


"On est convaincu que rien faire ne mène à rien. Or, parfois, au contraire, cela mène à tout. " Christophe André



24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Yorumlar


bottom of page